Pourquoi secouer un bébé est si dangereux

Lorsque les parents perdent le contrôle pendant quelques secondes et qu’ ils secouent leur bébé, ils peuvent lui nuire à vie. Les nourrissons ne peuvent pas encore maintenir leur tête dans une certaine position. Lorsqu’ils sont secoués, la tête effectue un mouvement vers l’avant et l’arrière, ce qui peut provoquer de sévères lésions dans le cerveau. On parle alors du syndrome du bébé secoué. Les vaisseaux sanguins et les voies nerveuses se rompent. Des convulsions ainsi que des handicaps mentaux et physiques peuvent en être la conséquence. Entre 10 et 30 % des enfants en meurent.

Informez également les grands-parents, les voisins et le/la baby-sitter des dangers liés au fait de secouer un bébé. Si vous avez perdu le contrôle : veuillez vous rendre immédiatement à la clinique la plus proche avec votre enfant !

Être fort(e) – garder le contrôle

Le fait qu’un bébé crie inlassablement peut être très stressant pour les parents, surtout lorsque toutes les tentatives de calmer le bébé échouent. Il se peut alors que vous soyez désespéré(e) et également en colère.

Vous êtes stressé(e) par les cris de votre enfant ? Pensez-y : Votre bébé n’y peut rien s’il crie. Il ne crie pas pour vous fâcher.

Ne secouez jamais votre bébé !

Vous remarquez que vous perdez le contrôle ?

Procédez de la manière suivante :

  1. Couchez votre bébé dans un endroit sûr, p. ex. dans un lit-cage ou sur le sol.
  2. Quittez la pièce.
  3. Respirez profondément.
  4. Allez voir votre enfant régulièrement au bout de quelques minutes.
  5. Si nécessaire, cherchez du soutien.

Bon à savoir : la phase durant laquelle le bébé crie a une fin. En général à partir du 4e mois.

Ne jamais secouer ! Lorsque les bébés ne cessent pas de crier

NZFH/BZgA 2017

Hinweis: Wir setzen auf dieser Website Cookies ein. Diese dienen dazu, Ihnen Servicefunktionen anbieten zu können sowie zu Statistik- und Analysezwecken (Web-Tracking).
Weitere Informationen dazu und die Widerspruchsmöglichkeit zum Web-Tracking finden Sie in unserer Datenschutzerklärung.